Pourquoi faut-il prendre le temps de déjeuner le midi ?

pause déjeuner

Combien de fois avons-nous proposé à un de nos collègues de se joindre à nous pour déjeuner et avons-nous entendu « non je ne viens pas, j’ai une réunion à préparer ou un dossier à finir » ?

Nous avons tous dans notre entourage une personne qui ne prend pas le temps de déjeuner le midi quand cela ne nous arrive pas à nous même.
Alors certes, si cela arrive une fois de temps en temps, il n’y a pas péril en la demeure, mais lorsque cela devient récurrent, cela peut poser problème.

Déjeuner au travail, la situation en France et ailleurs

Selon une étude menée par Edenred « Quel est votre repas idéal ? » les français restent attachés à leur pause déjeuner. Ainsi près d’un Français sur deux consacre plus de 45 minutes à sa pause du midi.

Les français font donc encore l’inverse de nos voisins britanniques (qui pour 73 % d’entre eux accorde moins de 30 minutes à leur pause déjeuner) ou des grecs (91 % déjeunent en moins de 30 minutes), considérant la pause déjeuner comme une perte de temps.

Malgré tout, les français sont de plus en plus nombreux à déjeuner seul sur un coin de bureau en moins de 20 minutes.

Alors question : la pause déjeuner à française est-elle en train d’être détrônée par la pause déjeuner à l’anglaise ?

Les risques de ne pas (ou trop vite) déjeuner le midi

Comme toutes les pauses, celle du déjeuner joue un rôle important dans votre équilibre, notamment dans la gestion du stress.

S’il est important de se ménager des petits moments de solitude pour se retrouver, manger seul sur un coin de bureau est souvent une fausse bonne idée.

Comme tout le monde on se dit que cela va nous permettre d’avancer dans notre travail, mais est-ce la vérité ? Voyons … soyons honnête, pas vraiment.

Entre l’envie de se poser (vous savez le petit coup de ras-le-bol qui nous posse à souffler) et le besoin de ses deux mains pour mordre dans son sandwich, il n’en faut pas plus pour vouloir faire un break dans notre travail.

Mais au-delà de cet aspect déconnexion, déjeuner à son bureau ou ne pas déjeuner du tout est aussi néfaste pour le corps.

En effet, il faut 15 à 20 minutes à votre corps pour se mettre en route lorsque vous mangez et pour que votre cerveau (centre de satiété) indique qu’il en a eu assez. C’est bien connu, plus vous mangez vite, plus vous mangez et plus vous avez de chances de prendre du poids.

D’autre « effets indésirables » tels que la fatigue, des lourdeurs, des ballonnements peuvent aussi se faire sentir, votre cops réagissant au repas sur le pouce que vous lui avez servi.

Bon d’accord, on a compris, ce n’est pas l’idéal. Mais comment faire lorsque l’on n’a pas vraiment le choix ?

Quitte à déjeuner à votre poste de travail faites en sorte que cela soit un vrai déjeuner même si cela prend 5 minutes de plus. Voici quelques conseils qui pourront peut-être vous y aider :

  1. Prenez le temps de manger au calme, délaissez votre travail le temps de manger, vous gagnerez quand même plus de temps que si vous étiez allé déjeuner avec vos collègues
  2. Si vous déjeunez d’un sandwich, optez pour le pain complet et pour un apport en protéine (jambon, thon …), en fibres (salade, tomate …) et en calcium (gruyère, mozzarella …)
  3. Si vous êtes plutôt salade, c’est bien mais les fibres seules risquent de vous donner un coup de barre dans l’après-midi. Pour couvrir vos apports nutritionnels elle doit contenir en plus des fibres, des protéines (viande ou poisson froid), du calcium (chèvre, bleu, comté) et des féculents (riz, lentilles, pain) sans compter l’assaisonnement
  4. Organisez-vous ! On ne le dira jamais assez mais rien ne vaut le repas préparé à la maison. Pour cela il n’y a pas de secret, il faut faire ses courses et prendre le temps de se préparer un repas (les restes du repas du soir feront aussi l’affaire). Et on en triche pas en achetant des plats industriels tout prêt, trop gras, trop salés et qui ne vous caleront pas.
  5. Pensez à un dessert (une banane par exemple). Même si vous n’avez vraiment pas le temps de le manger, vous l’aurez pour faire une pause plus tard dans l’après-midi
  6. Enfin, contre les fringales éventuelles prévoyez un petit sac de fruits secs à conserver dans votre tiroir (les noix du Brésil sont particulièrement rassasiantes).

Temps de travail ou temps pour déjeuner ?

D’un point de vue légal, le droit du travail interdit aux salariés de prendre leur repas à leur poste de travail ou dans un lieu dédié à l’activité professionnelle.

En ce qui concerne le temps de travail en lui-même un arrêt de la Cour de Cassation (C.Cass – Soc. 01/04/2003) estime qu’un employeur peut demander au salarié de travailler pendant sa pause sous réserve que cette demande soit justifié par une nécessité absolue.

Enfin sachez également que la pause déjeuner n’est pas rémunérée (sauf exception) car elle n’est pas comptabilisée dans le temps de travail effectif. Vous êtes donc libre de sortir de l’entreprise comme bon vous semble sur le temps de pause qui vous est accordé.

D’un point de vue humain, il ne faut pas oublier non plus l’intérêt de déjeuner hors de son bureau mais dans un cadre professionnel.

Que vous partagiez un moment de détente et de convivialité avec vos collègues, déjeuniez avec des clients lors d’un séminaire ou encore avec d’autres personnes à l’issue d’une formation tout ceci contribue à développer votre réseau.

Alors … prêts à prendre le temps de déjeuner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *